Chapitre 2 : Un nouveau héros (2/2)

Couverture : Tchals & Dusklight
Histoire : SteF
Date de parution : Octobre 2005


9h25. New York.

Une semaine s’était écoulée depuis que James avait fait part à Mike de son attention d’embrasser la carrière super-héroïque. Bien sur, Mike avait tout fait pour empêcher son ami de se lancer dans la chasse aux vilains, mais Jim était persuadé qu’il devait mettre à profit ses «dons». C’est pourquoi il parcourait pour la première fois le ciel bleu de New York, en quête d’une âme à secourir. La banque où il travaillait étant fermée le lundi, il avait la journée pour faire le plein de bonnes actions. Depuis quelques semaines, il avait passé tout son temps libre à se confectionner un costume. Il portait des bottes bleues, et un masque rouge ne laissait apparaître de son visage que le bas. Le reste du costume était rouge et bleu, avec un peu de noir. Il se sentait un peu ridicule, mais il pensait qu’il inspirerait confiance. Et puis, si les héros de comics étaient habillés de la sorte, c’est qu’il y avait une raison ! Se posait le problème du nom !

Il fut coupé dans ses réflexions. A une quinzaine de mètres en dessous lui, un homme blond, la trentaine, portant un tee-shirt blanc et un jean, traversa en direction du commissariat qui se trouvait en face. Il ne vit pas le feu qui était passé au vert pour les véhicules. Il ne vit pas non plu le poids lourd arriver à toute vitesse. Il semblait dans les nuages. Le klaxon du camion le mit en garde, mais trop tard. En un clin d’œil, Jim plongea vers l’homme. Il l’attrapa sous les aisselles, et les pieds de l’homme quittèrent rapidement le sol. Une fois stabiliser dans les airs, l’homme regarda en bas : il était à plus de 10 mètres du sol. Jim imita l’homme et jeta un œil en bas. Il eut un sourire crispé. La circulation était interrompue, et les badauds avaient la tête levée vers eux…

«Vous êtes un chanceux ! glissa Jim à l’oreille de l’homme qui n’osait pas bouger, de peur d’être lâché dans le vide.
-C’est ma première journée en temps que super-héros, continua Jim. Et vous êtes mon premier sauvetage ! Heureux ?
-Tr… Très, réussit à dire l’homme. Pourriez-vous me déposer au sol ? J’ai le mal de l’air…
-Bien sur !»

Jim descendit en direction du sol. Une fois sur le trottoir, il lâcha l’homme. Ce dernier se dépêcha de se retourner pour détailler son sauveur, mais il avait disparu.

*****

Peur. Il avait prit peur. Lui qui était censé être le nouveau justicier de New York, la foule l’avait effrayé. «Quel héros charismatique !» pensa Jim. Il s’était réfugié au sommet du plus grand gratte-ciel qu'il avait trouvé pour réfléchir. Il était là depuis une heure. Son comportement lui avait fait prendre conscience qu’il avait peut-être les pouvoirs, mais pas le caractère d’un super-héros. La question se posait donc : devait-il raccrocher son costume après seulement un acte héroïque ? Non! C'était stupide de réagir de la sorte. Lors de sa première sortie en public, Spider-man avait sûrement eut les même craintes. Et avait-il renoncé pour autant? Il fallait que Jim prêne sur lui. Tout cela était encore nouveau pour lui. Il devait se donner plus de temps.

Soudain, à plusieurs mètres en bas, Jim vit un tramway foncer à toute vitesse dans les rues de New York. Ni une ni deux, il plongea dans le vide en direction du véhicule. En volant, il se plaça au niveau du conducteur.

"Que ce passe-t-il, monsieur? demanda Jim au conducteur.
-Je ne comprend pas! Les freins ont lâchés subitement et on prend de plus en plus de vitesse.
-Ne vous inquiété pas! Je vais sortir les passagers en vitesse, puis je reviendrais vous chercher.
-Mais il faut arrêter le tramway! Il risque de rentrer en collision avec un autre véhicule! Et vous n'aurez pas le temps de sortir tout le monde avant!"

"Très bien, pensa Jim. Quand faut y aller..."

Toujours en volant, Jim dépassa le véhicule et alla se placer sur les rails, face au tramway qui prenait encore de la vitesse. Il tendit les bras en avant, se courba, et attendit le choc. Moins de trois secondes plus tard, ses mains entrèrent en contact avec l'avant du tramway. Sous l'effet de la vitesse, il se fit entraîner. Il ralentissait sensiblement le véhicule, mais pas assez pour l'arrêter. Jim regrêta alors de ne pas avoir la force de ce Hulk qu'il avait vu aux infos quelques semaines plus tôt. Que faire? Les planches des rails se brisaient sous ses pieds. C'est alors qu'il eut une idée. Ca allait être difficile, mais il fallait tenter le coup. Il agrippa l'avant du tramway par dessous avec ses deux mains, et tenta de s'envoler. Mais la vitesse était trop importante. Ajoutez à ça le poids de ce genre de véhicule, et la difficulté se transforme en impossiblité. Les bâtiments défillaient à une allure vertigineuse. Mais Jim refusa de capituler. Il était le seul à pouvoir sauver tout ces gens. Il retenta l'expérience, tout en sachant que s'il décollait, ce n'était pas pour reposer le tramway sur les rails, au risque de le faire dérailler. Et cette fois-ci, ses pieds quittèrent le sol, imité bientôt par le tramway lui-même. Les voyageurs se voyaient maintenant offrir une balade dans les airs. Jim déposa ce qui aurait pu être un cerceuil embulant en plein milieu de Central Park. Les voyageurs se précipitèrent vers lui, ainsi que les promeneursn trop curieux de rencontrer un nouvel homme en costume. Comme la première fois, Jim fut tout d'abord effrayé. Puis les mots qu'il entendit le rassurèrent.

"Vous nous avez sauvé la vie!
-J'adors votre costume!
-Je peux avoir un autographe?"

Un jeune garçon d'une dizaine d'années lui tendait un petit carnet et un crayon. Jim les saisit, mais ne savait que signer. Il lui fallait trouver un nom, et vite. Monsieur Indestructible? Trop dessin animé. Superman? Trop bande dessiné. Puis finalement, Jim grifonna quelque chose sur le carnet et le rendit au garçon, avant de prendre son envol. Le gamin regarda son carnet, eut un sourire et leva la tête.

"Merci Steelman*!"

-INTERLUDE-

Lieu : nulle part. Temps : jamais

"Alors comme ça, ce cher Jim veut devenir un super-héros!
-C'était à prévoir. Un mortel ne peut rester insensible à de tels pouvoirs.
-Il est vrai qu'il n'aurait jamais dû hériter de ces "dons"! Et je ne permettrais pas qu'un pion compromette le Plan!
-Que contez-vous faire?
-Pour le moment, voir comment évoluent les choses."


*Steel = acier

Aucun commentaire:

Publier un commentaire