Chapitre 5 : Les origines (2/3)

Histoire : SteF
Date de parution : Mai 2006

"Bonjour. Je voudrais voir madame Alia Sparrow, s'il vous plait.

James Baxton avait pensé à cette femme toute la nuit. Il l'avait sauvé la veille d'un l'incendie sous les traits de Steelman, le nouveau super-héros de New-York. Mais cette femme avait eu une attitude des plus étranges à l'encontre du héros. Elle avait carrément était effrayé à la vision de cette homme en costume. James n'avait jamais pensé qu'il pourrait effrayer autre chose que les bandits, les violeurs, et autres racailles qu'il combattait. C'est pourquoi il désirait la voir... Enfin... Si James voulait la voir, c'était surtout pour qu'elle lui explique ce qu'était ce carnet qu'elle avait perdu pendant le sauvetage. Carnet que Steelman avait ramassé, et où son nom figurait parmis une liste d'autres noms. James voulait aussi savoir ce que signifiait "Ils vous ont créé! Vous êtes l'un des leurs!", ces mots qu'avait prononcé cette femme.

L'infirmière entra le nom et le prénom dans l'ordinateur.
-Chambre 220.
-Merci."

Une fois devant la porte, James prit une grande inspiration. Lui qui ignorait comment il avait reçut ses pouvoirs, cette Alia Sparrow pourrait certainement l'aider. Il frappa à la porte. Une voix faible lui dit d'entrer, chose qu'il fit.
La chambre était semblable à toutes les autres chambres d'un hôpital. Deux lits y étaient présent, mais un seul était occupé. James s'approcha de la femme. Lors de l'incendie, il n'avait pas bien prit le temps de la détailler. Maintenant que le contexte était différent, il pouvait voir qu'elle avait les cheveux courts et bruns. Quant à ses yeux, ils étaient d'un bleu très clair. James n'avait jamais vu de tels yeux. Il était comme hypnotisé. Au bout de quelques secondes, la femme s'impatienta.

"On se connait?
-Oui... Euh non... Je...

James secoua légèrement la tête, comme pour reprendre ses esprits.

-Vous êtes de la police? demanda-t-elle.
-Non. Avant de vous dire qui je suis, je veux vous prévenir que je ne vous veux aucun mal. Je ne suis là que pour avoir des réponses...
-Qui êtes-vous? l'interrompit Alia.
-Je m'appelle James Baxton et je...

En entendant ce nom, la femme voulut sortir du lit en hurlant. Mais James, qui s'était préparé à cette éventualité, utilisa sa vitesse et se plaça en un éclair devant elle. Il mit sa main sur la bouche d'Alia qui se débattait.

-Je ne veux pas vous faire de mal! chuchota-t-il à son oreille droite. Si ça avait été le cas, je l'aurais déjà fait, vous ne croyez pas? Je veux juste vous poser quelques questions. J'enlève ma main, et on discute. D'accord?

La femme acquiesca de la tête. James retira donc sa main et relacha Alia qui se remit dans son lit. Lui, alla s'assoire sur une chaise au pied du lit.

-Pourquoi vous ne finissez pas le travail? demanda-t-elle.
-Mais... Je n'ai rien à finir! se défendit James. Je vous l'ai dis! Je veux vous poser des questions.
-C'est tout?
-C'est tout!
-Promit?
-Promit!
-Juré?
-Ca peut durer longtemps comme ça!
-Vous êtes réellement James Baxton?
-Oui, c'est bien moi. Pourquoi avez-vous peur de moi? On ne s'est jamais rencontré!
-Ca me semble évident! Vous travaillez pour eux!
-Pour eux? Qui ça?
-Vous savez bien!
-Bon! Partons du principe que je ne sais rien! Expliquez-moi tout! A commencer par ce carnet, dit James en sortant l'objet de la poche arrière de son jean. Qui sont Strange, Banner, Reilly, Estacado et Colt?

James s'était répété cette liste tellement de fois durant la nuit, qu'il la connaissait par coeur.

-Les trois premiers sont des personnes que L'Ordre surveille de près. Quant à Estacado et Colt, ils travaillent pour eux. Comme d'ailleurs les autres noms de la liste : Castle, Kearse et... Baxton.
-Mais c'est impossible! Je ne les connait pas. Et c'est quoi, L'Ordre ?
-C'est une puissante société secrête qui... qui...
-Ca ne va pas? demanda James en s'approchant de la femme qui semblait s'étouffer.

En guise de réponse, elle lui agrippa le T-shirt et le tira vers elle.

-Jackie Estacado...
-Ecartez-vous! ordonna un médecin en poussant James sur le côté. Elle fait une crise cardiaque, dit-il aux deux infirmières également présentes dans le chambre. Préparez-moi..."

James n'écoutait plus. Il venait de voir un homme passer devant la porte de la chambre restée grande ouverte. Il aurrait pu ne pas prêter attention à cet homme. Mais en le fixant, celui-ci avait eut les yeux qui s'étaient mit à briller d'une lumière rouge. A vitesse normale pour ne pas attirer les regards sur lui, James se précipita dans le couloir. L'homme mystérieux était déjà dans l'ascenceur du bout du couloir, encadré par un homme et une femme. L'ascenseur se referma. James se précipita vers les escaliers. Une fois au sommet des marches, il utilisa sa super vitesse pour arriver au bas des quatre étages qui le séparaient du rez-de-chaussée. Reprenant la vitesse moyenne d'un humain normal, il se posta devant l'ascenseur, qui s'ouvrit quelques secondes après. Les trois personnes en sortirent, mais pas traces de l'homme. Comment avait-il fait pour...

"Une minute, pensa James. Il y avait deux personnes dans l'ascenseur, en plus de l'homme. Or, il y en a trois qui en sont sortit." Il se retourna pour examiner les trois individus. Le temps paru alors se figer. "L'un d'eux est celui que je cherche. Si seulement j'avais prit le temps de mémoriser les deux autres personnes avant que l'ascenseur ne se referme. Voyons... En plus du mec aux yeux rouges, il y avait un homme est une femme. Mais il n'y a qu'un homme qui est sortit. Donc le mec aux yeux rouges s'est transformé en femme (et les deux autres n'ont rien remarqué?)." Il se concentra alors sur les femmes. "Celle de gauche : cheveux courts, blonde, environ 1m75, porte des baskets, un jean et un T-shirt large. Celle de droite : cheveux longs, rousse, environ 1m70, porte des chaussures à talons, une mini-jupe et un gilet noir. Porte au poignet gauche une... montre d'homme?"
Trop content d'avoir trouvé celui qu'il cherchait, James ne se rendit même pas compte que s'il avait pu identifier la montre, c'était grace à sa vision qui avait en quelque sorte zoomé sur l'objet.

"Arrêtez-vous!" cria-t-il à la femme rousse.

La femme se retourna. En voyant James se lancer à sa poursuite, elle courut vers la porte coulissante de l'hôpital. Plus que quelques mètres, et elle serait dehors. Tout en courant, les talons de ses chaussures rétrécirent jusqu'à disparaître, et ses chaussures se transformèrent en chaussures noires de ville. Sa mini-jupe s'allonga et enveloppa individuellement ses jambes. En quelques secondes, la femme portait un pantalon noir. Très vite, elle ne portait plus un gilet mais une veste noire. A l'instar de ses vêtements, son corps se métamorphosa. Ses cheveux se racourcirent pour être taillés en brosse, et perdirent leur couleur feu pour un brun plus classique. Enfin, ses épaules prirent du volume, tout comme son cou, ses bras et ses jambes. La femme, qui n'en était plus une, perdit également ses jolies petites fesses qui plaisaient bien à James.

"C'est quoi, ça? pensa James en courant après l'homme. C'est un métamorphe, comme dans les comics? Ou alors un transformiste vachement balèse?"

Ils étaient maintenant dans la rue. James ne pouvant utiliser ses pouvoirs en public, il se contentait de courir après l'individu qu'il soupçonnait d'être à l'origine de l'attaque d'Alia Sparrow. Soudain, sans s'arrêter, l'homme/femme écarta les bras en croix. Tout les passants que ses mains rencontraient se ruèrent sans explication sur James. Bientôt, une vingtaine de New-Yorkais étaient littéralement sur lui. Bien entendu, il ne ressentit pas les coups, mais dû feindre d'avoir mal et de plier sous les coups. En quelques secondes, une mêlée générale avait lieu sur le trotoire. Tous essayaient d'atteindre James qui se trouvait sous cette petite montagne de personnes devenues folles. Soudain, les gens furent violemment repoussés, et James prit son envol. Il resta planer au dessus du petit troupeau de gens. Il avait les vêtements déchirés, ce qui laissait apparaître par endroit son costume de justicier. Il portait son masque de Steelman, espérant que personne n'avait vu James Baxton se faire attaquer et Steelman s'en tirer. Il regarda en dessous, et vit que les gens semblaient reprendre leurs esprits. Steelman fut soulagé quand il constata que les personnes qui l'avaient attaqué ne se rappelaient de rien.

"Bien! pensa-t-il. Mon identité secrête est sauve!"

Il chercha l'homme/femme du regard.

"Et bien entendu, il s'est barré!"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire